Souche A

 

Branche de St-Hilaire-du-Bois

 

Les Essarts, St-Hilaire-du-Bois

 

Recherches : Christian FRAPPIER, Annie FRAPPIER, Yannick CHASSIN du GUERNY,

Rémi SOUCHET, Suzy SAVARY, Yohan SOUCHET

 

 

 

Mariage aux Essarts le 4 février 1744 entre Me Joachim FRAPPIER et Dlle Rose CAMUS5. Joachim FRAPPIER, sieur des Gastaudières, né vers 1715, fils de Maître Jacques FRAPPIER, sieur du Cormier, notaire et procureur aux Essarts, et de Dame Jeanne MERLAND (voir Branche du Cormier). Il est décédé au bourg des Essarts le 21 février 1790. Sergent royal aux Essarts, puis huissier. Il avait épousé d’abord aux Essarts, le 4 février 1744, Dame Rose CAMUS, née vers 1710, veuve de Maître Jean François MAJOU, sieur du Beignon, décédé à Monsireigne le 25 mars 1738, et fille de Maître Jean CAMUS et de Jeanne PARENTEAU. Elle est décédée aux Essarts le 25 février 1750. Devenu veuf, Joachim FRAPPIER épousa en secondes noces, aux Essarts le 9 février 1751, Jeanne Louise MARTIN, de Bournezeau, née vers 1712, décédée aux Essarts le 30 septembre 1788, fille de Maître René MARTIN et de Dame Louise REMAUD. Mariage en présence de Maître Jacques FRAPPIER, huissier royal, père de l’époux, Maître Jacques FRAPPIER, sieur du Cormier, son frère, Claude BARILLER, cousin de l’épouse, Maître Nicolas VALENTIN, son beau-frère.

1°) Jeanne Rose FRAPPIER, née du premier mariage, baptisée aux Essarts le 6 novembre 1744, nommée par Maître Jacques FRAPPIER, notaire et procureur, son grand-père, et Anne CAMUS. Elle est décédée aux Essarts le 29 avril 1746.

2°) Rose Marguerite FRAPPIER, baptisée aux Essarts le 20 juillet 1746, nommée par Maître Claude BARILLET, maître chapelier, et Dame Jeanne MERLAND, sa grand-mère. Elle est décédée aux Essarts le 9 mai 1749.

3°) Catherine Modeste FRAPPIER, baptisée aux Essarts le 17 août 1747, nommée par Maître Pierre FRAPPIER, sieur de La Mauvinerie, de la Branche de La Mauvinerie, et Demoiselle Catherine CAMUS. Elle est décédée à La Roche-sur-Yon le 18 décembre 1819. Elle avait épousé aux Essarts 29 juillet 1788, François RIDOLET, aubergiste à La Roche-sur-Yon, né aux Clouzeaux le 7 septembre 1754, fils de Jacques RIDOLET et de Hélène JAULIN. Il était veuf en premières noces de Françoise GUIGNARD, et en secondes noces de Françoise GEAY. Mariage en présence de Maître Joachim FRAPPIER, père de l’épouse, Pierre Mathurin FRAPPIER, son frère, Claude BARILLET, son cousin germain, Maître Louis Marie LANDAIS, son parent, de Louis GRALEPOIS, oncle de l’époux, Georges FEBVRE, son beau-frère, et Jean Marie BONNAUDEAU, aussi son beau-frère.

 

Louis Marie LANDAIS, cité ci-dessus, sénéchal de St-Germain-de-Prinçay, notaire et contrôleur des actes aux Essarts, était fils de Maître Nicolas LANDAIS, sieur des Laudrières, procureur fiscal aux Essarts, et de Renée Charlotte HOUILLON. Il avait épousé au Tablier le 26 janvier 1779, Dlle Charlotte Françoise CAILLAUD, fille de Maître Jean Baptiste Aimé CAILLAUD, avocat en Parlement, sénéchal du Tablier, et de Marie Charlotte LATOUCHE. Ardent patriote, il succéda à son frère Nicolas Charles (voir ci-après) après la démission de celui-ci comme maire des Essarts. Il fut nommé représentant du Tiers pour nommer les députés du Poitou aux Etats Généraux de 1789. Il fut plus tard député de la fédération et juge criminel du district de La Roche-sur-Yon. Il est décédé sans postérité.

Son frère aîné, Nicolas Charles LANDAIS, sieur de La Gonterie, était médecin aux Essarts. Il fut nommé représentant du Tiers Etat à l’assemblée provinciale d’août 1787. Il fut ensuite nommé maire des Essarts, mais démissionna lorsqu’il vit la tournure prise par les événements. Il fut tué pendant la Guerre de Vendée, mais on ne sait par quel parti.

 

4°) Marie Anne FRAPPIER, baptisée aux Essarts le 6 décembre 1748, jumelle de Marie Aimée qui suit, nommée par Maître Jean FRAPPIER et Demoiselle Anne CAMUS. Lors de la Guerre de Vendée, elle se réfugia aux Sables d’Olonne avec une partie de sa famille en septembre 1794. Elle y fut arrêtée et mourut à la prison de la ville le 20 messidor an III (8 juillet 1795).

5°) Marie Aimée FRAPPIER, jumelle de la précédente, baptisée aux Essarts le 6 décembre 1748, nommée par Maître Jacques FRAPPIER, sieur du Cormier, et Demoiselle Marie BOSSU. Elle est décédée aux Essarts le 17 décembre 1748.

6°) Louise Jeanne Marie FRAPPIER, née du second mariage, aux Essarts, le 1er mars 1752, nommée par Noble Homme Joseph Augustin CAILLÉ, notaire royal et procureur aux Essarts, sénéchal, et de Marie Anne GOBIN, son épouse. Elle est décédée aux Essarts le 15 juin 1827. Propriétaire. Elle avait épousé aux Essarts le 20 prairial an VIII (9 juin 1800), Charles Philippe PETITEAU, né à St-Paul-en-Pareds vers 1758, demeurant à Ardelay, décédé aux Essarts le 24 janvier 1825, fils de Jacques PETITEAU et de Marie LEDOUX. Mariage en présence de François MAUPAIN, 61 ans, propriétaire, Claude BARILLET, 50 ans, chapelier, Honoré MERLAND, 27 ans, propriétaire, et Benjamin VERDON, 22 ans, propriétaire.

 

A noter que Jacques PETITEAU, cité ci-dessus, est le frère de Marie Anne PETITEAU mariée à Maître Pierre AUBRUN. Ils sont les parents de Dame Jeanne AUBRUN qui fut la première épouse de Maître Louis Philippe Henri CHOYAU, notaire royal à Bournezeau, qui avait épousé en troisièmes noces à Bournezeau en 1812, Suzanne Louise FRAPPIER, fille de Jean FRAPPIER et de Suzanne THOMAS (Branche des Pineaux Bournezeau).

 

7°) Pierre Mathurin FRAPPIER, né aux Essarts le 8 octobre 1753, nommé par Maître Pierre FRAPPIER, directeur des Postes à St-Fulgent (Branche de La Mauvinerie), et Anne FRAPPIER. Il est cité au baptême à St-Fulgent le 13 novembre 1769 de Anne Aimée FRAPPIER, fille de Claude Joseph FRAPPIER, sieur de La Rigournière (Branche de La Mauvinerie). Il y est dit praticien et représente le parrain, Messire Jacques Pierre Aimé GUYARD, prêtre. Il épousa à Ste-Hermine le 27 septembre 1774, sa cousine germaine, Dlle Marie Henriette Louise VALENTIN, née à Ste-Hermine le 12 décembre 1751, décédée aux Essarts le 3 janvier 1778, fille de feu Sieur Nicolas VALENTIN et de Marie MARTIN, de la paroisse de Ste-Hermine. Le mariage eut lieu en présence de Maître Joachim FRAPPIER, père de l’époux, Charles, Marie Anne, Louise et Jeanne FRAPPIER, ses frère et sœurs, Joseph TRASTOUR, grand-oncle à la façon de Bretagne, Alexandre TRASTOUR, cousin paternel, Dlle Marie MARTIN, mère de l’épouse, Dlles Aimée et Suzanne VALENTIN, ses sœurs, Maître André THIRÉ, cousin germain à cause de défunte Dlle Renée BRUSSEAU, son épouse, François et Joseph THIRÉ, ses neveux à la façon de Bretagne. Pierre Mathurin FRAPPIER s’est réfugié aux Sables d’Olonne lors de la Guerre de Vendée, avec sa demi-sœur Marie Anne, qui y fut arrêtée. Il est décédé dans cette ville, rue de l’Egalité le 13 pluviôse an IV (2 février 1796).C’est dans cette rue (aujourd’hui rue Napoléon) que se trouvait la prison. L’acte ne précise pas s’il y est décédé, mais les témoins qui ont déclaré le décès sont les mêmes que ceux de sa sœur.

1a) François FRAPPIER, né vers 1775, décédé aux Essarts le 6 septembre 1779.

8°) Jeanne Louise Marguerite FRAPPIER, baptisée aux Essarts le 21 février 1755, nommée par Maître Clément MERLAND et Jeanne FRAPPIER. Sans doute elle, dite Marie Anne, qui est décédé aux Essarts le 12 novembre 1837, âgée de 80 ans environ, sans alliance. Propriétaire.

9°) Charles Joachim FRAPPIER, qui suit.

 

Blason de la Famille GOURDEAU6. Charles Joachim FRAPPIER, baptisé aux Essarts le 30 mars 1757, nommé par Maître Charles FRAPPIER, sieur des Gastaudières, et Marie GAREAU. Huissier royal à La Caillère. Il épousa à St-Hilaire-du-Bois le 7 septembre 1779, Louise RAGER, fille de Maître Jean RAGER et de Céleste de GOURDEAU, cette dernière, fille de Messire Hector Philémon GOURDEAU, chevalier, seigneur de Montigny, et de Céleste Julie PYNIOT, dame de La Limouzinière. Mariage en présence de Messire Benjamin PYNIOT, cousin issu de germain de l’épouse, et cousin plus éloigné de l’époux à cause de sa mère, Marguerite Modeste de VASSAULT, elle-même fille de Anne Rose MERLAND.

1°) Louise Victoire FRAPPIER, née à St-Hilaire-du-Bois le 15 juillet 1780, baptisée le lendemain, nommée par Maître Joachim FRAPPIER, huissier aux Essarts, grand-père, et Dlle Marie FRAPPIER, sa tante.

Blason de la Famille PINYOT2°) Pierre Charles FRAPPIER, né à St-Hilaire-du-Bois le 25 juin 1781, baptisé le lendemain, nommé par Maître Pierre Thomas CLODOT, parent de l’enfant, et Jeanne FRAPPIER, sa tante. Il est décédé à St-Hilaire-du-Bois le 27 octobre 1784. Inhumation en présence de Maître Jean Baptiste SAUVAGET, chirurgien, oncle de l’enfant.

3°) Marie Angélique FRAPPIER, baptisée à St-Hilaire-du-Bois le 8 septembre 1783, nommée par Maître Pierre Mathurin FRAPPIER, oncle de l’enfant, et Marie Angélique CLODOT, sa cousine. Propriétaire à Chante Jaud de St-Hilaire-du-Bois où elle est décédée le 14 mars 1860, sur la déclaration de Honoré FRAPPIER, propriétaire à Barraud de cette commune, et Romain FRAPPIER, aubergiste à St-Laurent-de-la-Salle, tous deux neveux de la défunte.

4°) Jean Baptiste FRAPPIER, qui suit.

5°) Prosper Louis FRAPPIER, né à St-Hilaire-du-Bois le 28 avril 1788, baptisé le lendemain, nommé par Messire Prosper PYNIOT, seigneur de cette paroisse, et Dlle Modeste PYNIOT, cousins de l’enfant. Tailleur d’habits, propriétaire. Il épousa à La Roche-sur-Yon le 5 mai 1818, Louise Catherine GEAY, née aux Sables d’Olonne le 25 août 1796, fille de Pierre Joseph GEAY, menuisier, et de Louise COTTERON. Parmi les témoins au mariage, François RIDOLET, aubergiste à La Roche-sur-Yon, oncle de l’épouse à cause de sa seconde épouse, Françoise GEAY, et également oncle de l’époux à cause de sa troisième épouse, Catherine Modeste FRAPPIER. (Voir Branche du Cormier). Prosper Louis FRAPPIER est décédé à Chante Jaud de St-Hilaire-du-Bois le 11 janvier 1844.

1a) Prosper François FRAPPIER, né à La Roche-sur-Yon le 10 décembre 1817, reconnu et légitimé par ses parents le jour de leur mariage. Tailleur d’habits à Bourbon-Vendée (La Roche-sur-Yon), puis propriétaire, maire de St-Hilaire-du-Bois, il y est décédé le 16 mars 1857. Il avait épousé à St-Hilaire-du-Bois le 14 octobre 1845, Marie Victoire COUÉ, y née le 9 juin 1821, lingère, fille de Pierre COUÉ, propriétaire, et de Marie BÉNÉTEAU. Dont au moins :

2a) Philippe Emile Gustave FRAPPIER, né à Chante Jaud de St-Hilaire-du-Bois le 20 décembre 1846, y décédé le 22 janvier 1873. Il avait épousé à La Caillère le 16 février 1870, Victorine Léontine Ida FOUILLARON, née à La Caillère le 16 avril 1848, propriétaire, fille de Ciris FOUILLARON, marchand d’étoffes, et de Henriette GLORIAU. Dont au moins :

3a) Gustave Achille FRAPPIER, né à St-Hilaire-du-Bois le 28 juillet 1872, décédé à Cholet (Maine-et-Loire) le 6 août 1955. Il avait épousé à Noisy-le-Sec (Seine-St-Denis) le 22 mai 1917, Berthe HUGUET.

2b) Aspasie Marie Victorine FRAPPIER, née à St-Hilaire-du-Bois le 26 octobre 1850, y décédée le 17 février 1851.

6°) Louis Joseph FRAPPIER, baptisé à St-Hilaire-du-Bois le 18 mars 1791, nommé par Joseph DEZANNEAU et Catherine ROY, cousine de l’enfant. Nous ignorons ce qu’il est devenu.

 

7. Jean Baptiste FRAPPIER, baptisé à St-Hilaire-du-Bois le 3 août 1786, nommé par Jean Baptiste SAUVAGET, cousin germain, et Céleste SAUVAGET, cousine germaine. Propriétaire au village de Chante Jaud à St-Hilaire-du-Bois, puis à celui de Charraud, décédé à St-Hilaire-du-Bois le 22 novembre 1857. Il avait épousé à St-Laurent-de-la-Salle le 18 novembre 1813, Marie Louise GIRAUD, y née en 1794, propriétaire, fille de André GIRAUD, propriétaire, et de Marie Magdeleine NICOU. Lors du remariage de son fils Romain en 1875, elle est propriétaire à Bazoges-en-Pareds. Dont au moins :

1°) Marie Louise FRAPPIER, née à Chante Jaud de St-Hilaire-du-Bois le 13 octobre 1814, sur la déclaration de Prosper FRAPPIER, tailleur, oncle, et Jean Joseph NAUD, propriétaire, cousin au 7e degré. Elle épousa à St-Hilaire-du-Bois le 18 septembre 1854, Pierre BELAUD, né à Thouarsais-Bouildroux le 11 août 1811, fils de Pierre BELAUD et de Marie PLANCHER. Mariage en présence de François TRIPOTEAU, propriétaire à la Fambretière de Bazoges-en-Pareds, cousin germain par alliance de l’époux, Louis BELAUD, 48 ans, propriétaire à St-Philbert-du-Pont-Charrault, son frère, Auguste de PYNIOT, propriétaire, cousin de l’épouse, et Honoré FRAPPIER, 29 ans, cultivateur, son frère. Elle est décédée à Barraud de St-Hilaire-du-Bois le 11 mai 1868.

2°) Louise Catherine FRAPPIER, née à Chante Jaud de St-Hilaire-du-Bois le 24 mai 1816, déclarée par Joachim FRAPPIER, propriétaire, son grand-père, et Prosper FRAPPIER, tailleur d’habits à Bourbon-Vendée, son oncle. Elle est décédée à St-Hilaire-du-Bois le 22 janvier 1842, sur la déclaration de François RICHARD, 54 ans, propriétaire à la Goupillère de St-Laurent-de-la-Salle, son oncle par alliance.

3°) Marie Victoire FRAPPIER, née à St-Hilaire-du-Bois le 13 mars 1818, décédée à Bazoges-en-Pareds le 12 novembre 1858. Elle avait épousé à St-Hilaire-du-Bois le 12 avril 1842 René Jacques ERIAU, fermier à la Plissonnière du Bourg-sous-La-Roche, né à La Rabatelière le 14 août 1808, fils de René ERIEAU, propriétaire à La Rabatelière, et de Renée HENRIET. Le mariage eut lieu en présence de François MOREAU, 27 ans, menuisier au Bourget de La Rabatelière, beau-frère de l’époux, Pierre ERIAU, 35 ans, propriétaire à la Tétaudière du Bourg-sous-la-Roche, François RICHARD, 54 ans, propriétaire à la Goupillère de St-Laurent-de-la-Salle, oncle par alliance de l’épouse, et Auguste MARQUIS, 58 ans, fermier à la Levaudrière de St-Hilaire-de-Voust, oncle par alliance de l’épouse.

4°) Romain Joseph FRAPPIER, né à St-Hilaire-du-Bois le 21 janvier 1821, propriétaire et aubergiste à St-Laurent-de-la-Salle où il est décédé le 6 octobre 1898. Il y avait épousé le 7 octobre 1851, Marie Esther BRET, née à L’Herbergement le 7 novembre 1822, fille de Louis BRET, entrepreneur de travaux à La Roche-sur-Yon, et de Marie RICHARD. Elle était veuve de Jean SOUCHARD, décédé à St-Paul-en-Pareds le 13 août 1849. Le mariage eut lieu en présence de François RICHARD, 62 ans, propriétaire à La Chapelle-Trénit (Deux-Sèvres), oncle de l’épouse, Louis PUBERT, 45 ans, propriétaire à la Goupillère, son cousin germain, Jean PHILIPPEAU, 32 ans, maçon à Bazoges-en-Pareds, son cousin germain. Marie Esther BRET est décédée à St-Laurent-de-la-Salle le 16 décembre 1873 et Romain FRAPPIER épousa ensuite à St-Laurent-de-la-Salle le 21 juin 1875, Adèle Aimée Julie DEGAT, née à Thouarsais-Bouildroux le 3 janvier 1818, propriétaire à la Poëlle Sèche, veuve de Claude BOUCHER, fille de Jean DEGAT et Marie JAGUENEAU. Mariage en présence de Honoré FRAPPIER, 50 ans, propriétaire à St-Hilaire-du-Bois, frère de l’époux, et Jean DEGAT, 59 ans, charpentier à Thouarsais-Bouildroux, frère de l’épouse.

1a) Ferdinand André Romain FRAPPIER, né à St-Laurent-de-la-Salle le 27 décembre 1852, y décédé le 9 septembre 1887. Il y avait épousé le 2 octobre 1876, Marie Louise FALLOURD, née à St-Laurent-de-la-Salle le 28 novembre 1854, couturière, fille de Louis FALLOURD et de Louise GODIN. Mariage en présence de Ferdinand BRET, 35 ans, entrepreneur à St-Cyr-des-Gâts, oncle de l’époux, Auguste PUBERT, 37 ans, journalier à St-Laurent-de-la-Salle, son beau-frère, Louis FALLOURD, 37 ans, cultivateur à St-Laurent-de-la-Salle, oncle de l’épouse, et François COULAIS, 24 ans, fermier à St-Laurent-de-la-Salle, son cousin.

2a) Henri Ferdinand Ernest FRAPPIER, né à St-Laurent-de-la-Salle le 28 juin 1878. Il épousa à St-Valérien le 17 juin 1912, Marie Louise Séraphie CAQUINEAU. Dont une fille :

3a) Marie-Louise FRAPPIER, née à L’Hermenault le 22 février 1916, décédée au Foyer Logement de Vairé le 19 août 2006. Elle avait épousé Yves MOUCHARD, charcutier à Thiré, dont :

4a) Michel MOUCHARD

4b) Yvon MOUCHARD

4c) Luce MOUCHARD, mariée à Bernard GAUDIN.

4d) Noëlle MOUCHARD, mariée à Jean-Claude FRADIN.

2b) Marie Henriette Sidonie FRAPPIER, née à St-Laurent-de-la-Salle le 10 décembre 1880, décédée à Vix le 29 novembre 1966. Elle avait épousé à St-Martin-des-Fontaines le 21 juillet 1913, Honoré FILLON.

2c) Noémie Eulalie Pascaline FRAPPIER, née à St-Laurent-de-la-Salle le 24 mars 1883, tailleuse, y décédée le 7 septembre 1930. Elle y avait épousé le 7 juillet 1903, Pierre Eugène Henri Victor BOIDÉ, né à St-Laurent-de-la-Salle le 15 juin 1873, cultivateur, fils de Pierre BOIDÉ et de feue Eugénie BUROIS. Mariage en présence de Gustave GRIGNON, 35 ans, cultivateur à St-Laurent-de-la-Salle, beau-frère de l’époux, Dominique ARNAUDEAU, 67 ans, cultivateur à St-Hilaire-du-Bois, oncle de l’époux, François FALLOURD, 43 ans, menuisier à St-Etienne-de-Brillouet, oncle de l’épouse, et Noémie COINDET, 28 ans, ménagère à St-Cyr-des-Gâts, cousine de l’épouse.

3a) Pierre Constant Ferdinand BOIDÉ, né à St-Laurent-de-la-Salle le 14 mars 1905, décédé à Fontenay-le-Comte le 11 mars 1978. Il avait épousé à St-Bonnet-sur-Gironde (Charente Maritime) le 11 juin 1932, Marie Alice Ernestine BAUDIER.

5°) Marie Félicité FRAPPIER, née à St-Hilaire-du-Bois le 20 décembre 1822, y décédé le 7 avril 1891. Elle avait épousé à St-Hilaire-du-Bois le 2 mai 1843, Marie Eugène LOIZON, né à La Jaudonnière le 2 février 1820, cultivateur à la Bréchoire, puis propriétaire et marchand de fruits, décédé à St-Hilaire-du-Bois le 19 novembre 1885, fils de Louis LOIZON et de Marie AIRAUD. Mariage en présence de Pierre AIRAUD, 52 ans, menuisier à La Jaudonnière, oncle de l’époux, Louis AIRAUD, 46 ans, boulanger à La Caillère, aussi oncle, François RICHARD, 55 ans, propriétaire à la Goupillère de St-Laurent-de-la-Salle, oncle maternel par alliance de l’épouse, et Jacques Auguste MARQUIS, 59 ans, cultivateur à la Levaudière de St-Hilaire-de-Voust, aussi oncle maternel par alliance. Dont au moins :

1a) Rosalie Félicité LOIZON, née à St-Hilaire-du-Bois le 11 février 1844, décédée à St-Cyr-des-Gâts le 1er mai 1872. Elle y avait épousé le 15 février 1870, Jean Jacques BOUCHER, né à St-Martin-Lars-en-Ste-Hermine le 22 décembre 1836, charron, fils de Louise BOUCHER.

2a) Aline Constance Florentine BOUCHER, née à St-Cyr-des-Gâts le 22 avril 1872, y décédée le 30 avril suivant.

1b) Prosper Constant LOIZON, né à St-Hilaire-du-Bois le 12 juin 1845. Il y épousa le 25 juillet 1876, Marie Jeanne BRIDONNEAU, née à La Réorthe le 21 novembre 1844, cultivatrice, fille de Pierre BRIDONNEAU, cultivateur, et de Marie FULNEAU. Mariage en présence de Henri LOIZON, 29 ans, domestique à St-Hilaire-du-Bois, frère de l’époux, Honoré FRAPPIER, 52 ans, cultivateur à St-Hilaire-du-Bois, oncle maternel, Pierre BRIDONNEAU, 37 ans, journalier à La Réorthe, frère de l’épouse, et Louis MAY, 32 ans, cordonnier à La Chapelle-Thémer, beau-frère.

2a) Désiré Louis Alsime LOIZON, né à St-Hilaire-du-Bois le 6 août 1877, décédé à Loulay (Charente-Maritime) le 30 novembre 1950, inhumé à Coivert (Charente-Maritime). Il avait épousé d’abord St-Hilaire-du-Bois le 6 juillet 1903, Léontine Marthe CHATELIER, puis à Chantonnay le 14 juin 1909, Marie Louise RAIMBAULT, née à Mouchamps le 5 mai 1883, décédée le 19 novembre 1949, inhumée à Coivert (Charente Maritime), fille de Louis Jean RAIMBAULT et de Jeanne Catherine BOISSEAU.

3a) Louise LOIZON, née du premier mariage à Ste-Hermine le 20 juin 1904, y décédée en 1972. Elle avait épousé Edouard PILLAS.

3b) Albertine Victorine Marie LOIZON, née à Ste-Hermine le 28 janvier 1905, y décédée le 24 mai 1984. Elle avait épousé François COTEN (1904-1975), dont :

4a) Pierre COTEN

4b) Paule COTEN

3c) Louis Alsime LOIZON, né du second mariage à Chantonnay le 29 mai 1910, décédé à St-Séverin-sur-Boutonne (Charente-Maritime). Il avait épousé en 1933, Claudine VINCENT, née le 11 novembre 1910, dont :

4a) Jean-Louis LOIZON

3d) André LOIZON, né à Chantonnay le 23 septembre 1911. Il épousa en 1943, Simone VALLET, née le 14 janvier 1920, dont :

4a) Elisabeth LOIZON

4b) Gilbert LOIZON

4c) Joël LOIZON

3e) Suzanne Eugénie Andrée LOIZON, née à Ste-Hermine le 28 avril 1919. Elle épousa à Coivert (Charente-Maritime) le 9 juin 1943, André Roger Maurice SOUCHET, né à St-Martial-de-Loulay (Charente-Maritime) le 1er novembre 1920, décédé à Chizé (Deux-Sèvres) le 30 mars 1988, fils de Gabriel Frédéric Pierre SOUCHET et de Adeline Louise Pétronille ROBIN.

4a) Rémi Henri Roger SOUCHET, marié à Annick Josette Françoise ELOI, fille de Alfred Léopold Louis ELOI et de Madeleine Françoise Marie BESNIER.

5a) Christine Brigitte Madeleine Suzanne SOUCHET

5b) Nathalie Geneviève Suzy Cécile SOUCHET

5c) Elisabeth Annick Marie Germaine SOUCHET

4b) Guy André Maurice SOUCHET

4c) Christian René SOUCHET

4d) Suzy Marie Andrée SOUCHET, qui épousa Bernard SAVARY, fils de René André SAVARY et de Micheline Geneviève MORIN.

5a) Freddy SAVARY, qui épousa Ségolène DUCOIN.

5b) Béatrice SAVARY, qui épousa Frédéric PHÉLIPPON, dont :

6a) Guillian PHÉLIPPON

6b) Annaëlle PHÉLIPPON

4e) François Jean-Louis SOUCHET, qui épousa Mlarie-Laure BERTHONNEAU, née le 25 février 1957.

5a) Yohan Wilfried SOUCHET, né à Niort le 27 août 1978, marié le 23 août 2008 à Céline Marie GUÉRIN, née à Niort le 8 octobre 1979.

5b) Audrey Marie SOUCHET, née à Niort le 23 août 1981, pacsée à Jérôme LONGEAU, né le 13 janvier 1979.

6a) Jules LONGEAU, et et décédé à Poitiers le 31 juillet 2006.

6b) Lily-Rose LONGEAU, née à Niort le 14 octobre 2007.

3f) Maurice LOIZON, né à Ste-Hermine le 14 juin 1920. Il épousa le 17 octobre 1942, Ginette DODIN, née le 16 novembre 1921.

3g) Henri LOIZON, né à La Chapelle-Baton (Charente-Maritime) le 6 juillet 1922, décédé à La Rochelle. Il avait épousé Jacqueline MAGNERON, née le 5 mars 1923, dont :

4a) Guy LOIZON

2b) Antonine Marie Germaine LOIZON, née à St-Hilaire-du-Bois le 10 juin 1879, décédée à La Caillère le 12 septembre 1952. Elle avait épousé à St-Hilaire-du-Bois le 2 mai 1898, Louis Gabriel Onésime BONNIN, né à La Caillère le 9 février 1871, journalier, fils de Lucien BONNIN, cultivateur à La Caillère, et de Marie Louise MIGNÉ. Mariage en présence de Lucien MIGNÉ, 22 ans, cultivateur à St-Juire-Champgillon, cousin germain de l’époux, Alsime LOIZON, 21 ans, cultivateur à St-Hilaire-du-Bois, frère de l’épouse, et Jean Baptiste BRIDONNEAU, 43 ans, journalier à Chantonnay, oncle de l’épouse. Dont au moins :

3a) Denise Louise Florentine Marie BONNIN, née à St-Hilaire-du-Bois le 11 mars 1899, décédée à Fontenay-le-Comte le 5 avril 1985. Elle avait épousé à St-Hilaire-du-Bois le 21 juillet 1926, Alphonse Ernest Edmond Pierre DUGAS.

1c) Pierre Henri Marie LOIZON, né à St-Hilaire-du-Bois le 30 mai 1847, cocher à St-Hilaire-du-Bois lorsqu’il est cité au décès de sa mère. Il épousa à St-Hilaire-du-Bois le 16 octobre 1876, Louise Florestine GELLOT, y née le 13 décembre 1853, fille de Henri GELLOT, cabaretier, et de Rose LANDRIAU. Mariage en présence de Honoré FRAPPIER, 52 ans, propriétaire à St-Hilaire-du-Bois, oncle maternel de l’époux, Prosper LOISON, 32 ans, cultivateur, frère, Pierre LANDRIAU, 50 ans, capitaine au 12e d’Artillerie de Vincennes, oncle maternel de l’épouse, et Louis GELLOT, 45 ans, cafetier à Luçon, oncle paternel. Dont au moins :

2a) Henri Louis Victor LOIZON, né à St-Hilaire-du-Bois le 20 juillet 1877. Il épousa d’abord à Sandillon (Loiret) le 10 juillet 1902, N. FERNAULT, puis à Tours le 24 septembre 1910, Clémentine BÉNÉVAUD.

1d) Honoré Flavien LOIZON, né à St-Hilaire-du-Bois le 23 janvier 1850, y décédé le 12 juillet 1859.

1e) Marie Caroline Marthe LOIZON, née à St-Hilaire-du-Bois le 28 août 1852. Elle épousa Marie Auguste MAROT, né à Réaumur le 25 juin 1847, décédé à St-Hilaire-du-Bois le 2 juin 1930.

2a) Philomène MAROT

2b) Gustave Julien Eugène MAROT, né à Azay-le-Rideau (Indre-et-Loire) le 15 juillet 1884, décédé le 28 avril 1956.

2c) Victor MAROT, né le 24 février 1887, décédé le 12 janvier 1966.

2d) Georgette MAROT, née à Châtillon-sur-Thouet (Deux-Sèvres) le 26 octobre 1890, décédée à Aytré (Charente-Maritime) le 16 février 1978.

1f) Augustin Honoré LOIZON, né à St-Hilaire-du-Bois le 3 juillet 1855, décédé le 10 septembre 1922. Il avait épousé Marie Rose Célestine MICHOT, née à Cheffois le 11 octobre 1863, décédée à St-Denis-du-Pin (Charente-Maritime) le 10 février 1929.

2a) Auguste Gustave Louis LOISON, né à Chambray-lès-Tours (Indre-et-Loire) le 30 juillet 1882, décédé à St-Denis-du-Pin en 1958.

2b) Alcide LOISON, né à Quinçay (Vienne) en 1886, décédé à Rochefort (Charente-Maritime) en 1969.

1g) Léocadie LOIZON, née à St-Hilaire-du-Bois le 22 octobre 1858. Elle y épousa le 24 septembre 1888, Auguste Sylvain Florimond DUGAS, né à St-Juire-Champgillon le 2 septembre 1862, cultivateur au Chaigneau de St-Hilaire-du-Bois, fils de Jean Baptiste DUGAS, cultivateur, et de Clémentine FÈVRE. Mariage en présence de Emile OUVRARD, 36 ans, cultivateur à St-Hilaire-du-Bois, beau-frère de l’époux, Pierre DUGAS, 63 ans, maçon à Ste-Hermine, son oncle, Prosper LOISON, 43 ans, cultivateur à St-Hilaire-du-Bois, frère de l’épouse et Henri LOIZON, 41 ans, domestique à St-Hilaire-du-Bois, aussi frère de l’épouse.

2a) Louise Florentine DUGAS, née à Monsireigne le 21 août 1890, mariée à Barthélémy REMAUD, né en 1882, dont Louis et Marcel.

2b) Louis Auguste Baptiste DUGAS, né à St-Hilaire-du-Bois le 13 juin 1889, « Mort pour la France »... en septembre 1914, mais son dossier comportant des informations à caractère médical ne peut être diffusé, conformément à la Loi du 3 janvier 1979. Il avait épousé à Monsireigne le 21 mai 1913, Marie Louise Aimée GAUDUCHEAU, née à Saligny le 14 mars 1896, décédée à Chantonnay le 20 août 1969, fille de Louis Célestin GAUDUCHEAU et de Marie Louise Elise MILLASSEAU.  Devenue veuve, elle épousa ensuite à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 16 novembre 1920, Maixent Elie Aristide PILLAUD, dont descendance.

1i) Henri Victor LOIZON, né à St-Hilaire-du-Bois le 6 juillet 1861. Marchand de fruits à Chantejaud. Il épousa à St-Hilaire-du-Bois le 28 mai 1888, Marie Ernestine MÉNARD, née à Monsireigne le 20 mars 1869, demeurant à La Jaudonnière, fille de Pierre MÉNARD, maître d’hôtel à La Jaudonnière, et de Marie COSSETTE. Mariage en présence de Louis VRIGNEAU, 53 ans, journalier à St-Hilaire-du-Bois, oncle de l’époux, Henri LOISON, 41 ans, domestique à St-Hilaire-du-Bois, son frère, Eugène MÉNARD, 22 ans, tuilier à La Jaudonnière, frère de l’épouse.

2a) Auguste Victor Edmond Louis LOIZON, né à St-Hilaire-du-Bois le 19 mai 1889. Il épousa à Mérignac (Gironde) en novembre 1912, Marie LAFITAU.

2b) Clotilde Marie Eugènie LOISON, née à La Jaudonnière le 20 décembre 1891, y décédée le 22 juin 1927. Elle avait épousé Louis Alfred PIBOLEAU, né à St-Denis-du-Pin (Charente-Maritime) le 20 septembre 1882, décédé à Versailles le 10 août 1917.

3a) Paul Louis PIBOLEAU, né le 17 mai 1912, décédé le 24 mars 1980.

3b) Yvette Denise PIBOLEAU, née à St-Denis-du-Pin le 6 janvier 1914.

3c) Andrée Louise PIBOLEAU, née le 7 juillet 1917, décédée le 5 avril 1991.

1j) Auguste Louis Félix LOIZON, né à St-Hilaire-du-Bois le 14 septembre 1863, décédé à Genté (Charente) le 30 juillet 1950. Il épousa Armande BEDON, dont :

2a) Marie Marthe LOISON, née le 31 janvier 1890.

2b) Auguste LOISON, né le 14 février 1892.

1k) Louis Marie Eugène LOIZON, né à St-Hilaire-du-Bois le 21 janvier 1866, décédé à Bazoges-en-Pareds le 29 octobre 1937. Il avait épousé le 5 novembre 1895, Célina GRENIER, née le 11 août 1872, décédée le 24 décembre 1961.

2a) Germain LOISON, né le 28 janvier 1897, décédé le 26 mars 1961. Il épousa à Bazoges-en-Pareds le 1er février 1921, Marie Elisabeth BANON, née le 22 février 1900, décédée le 14 septembre 1984.

2b) Léandre LOISON, né le 28 mai 1898, décédé le 10 novembre 1989. Il avait épousé d'abord en janvier 1922, Marie Thérèse PUBERT (1901-1927), puis Rachel MAROT, née le 23 février 1913.

2c) Emile LOISON, né à Bazoges-en-Pareds le 25 novembre 1911. Il épousa Alice THOURAS, née à Rosnay le 28 mai 1910, décédée aux Sables d'Olonne le 17 octobre 1982.

6°) Honoré FRAPPIER, né à St-Hilaire-du-Bois le 15 novembre 1824, y décédé le 6 septembre 1914. Propriétaire à Barraud puis à la Treille, et aubergiste. Il avait épousé à Bazoges-en-Pareds le 1er mars 1859, Marie Florence MILLET, y née le 21 juin 1831, fille de Pierre MILLET, propriétaire à Bazoges-en-Pareds, et de Marie MILLET. Mariage en présence de Pierre BELAUD, 44 ans, domestique à Bazoges, beau-frère de l’époux, Romain FRAPPIER, 38 ans, cultivateur à St-Laurent-de-la-Salle, frère, François MILLET, 24 ans, frère de l’épouse, et Jean MILLET, 22 ans, aussi frère, demeurant tous deux à Bazoges-en-Pareds.

1a) Sylvanie Françoise Louise FRAPPIER, née à St-Hilaire-du-Bois le 9 octobre 1860. Femme de ménage. Elle épousa à St-Philbert-du-Pont-Charrault le 25 novembre 1884, Louis François Marie TAPON, y né le 3 mai 1859, cultivateur, fils de Louis TAPON, propriétaire, et de Marie Thérèse ANGIBAUD. Mariage en présence de Benjamin François ANGIBAUD, 42 ans, garçon roulier à Puybelliard, oncle de l’époux, Clément SIMONNEAU, 39 ans, marchand de porcs à St-Philbert-du-Pont-Charrault, son cousin, et Henri GUÉCHON, 43 ans, forgeron à St-Hilaire-du-Bois, oncle de l’épouse. Sans postérité.

1b) Pierre Auguste FRAPPIER, né à St-Hilaire-du-Bois le 8 août 1864, y décédé, au village de la Treille, le 14 septembre 1864.

1c) Henri Marie Emile FRAPPIER, né à St-Hilaire-du-Bois le 15 août 1865, jumeau de celle qui suit, y décédé le 28 août suivant.

1d) Marie Marthe FRAPPIER, née à St-Hilaire-du-Bois le 15 août 1865, jumelle du précédent, y décédée, à la Treille, le 27 août 1868.

1e) Emile Constant Laurent FRAPPIER, né à St-Hilaire-du-Bois le 9 août 1867, y décédé, à la Treille, le 23 juillet 1868.

7°) Armand FRAPPIER, né à St-Hilaire-du-Bois le 28 avril 1827, y décédée le 7 avril 1829.

8°) Geneviève Angeline Constantine FRAPPIER, née à St-Hilaire-du-Bois le 13 avril 1830, lingère, y mariée le 21 mai 1851 à Pierre François GARNIER, né à Bazoges-en-Pareds le 9 mai 1827, meunier à Villeneuve de Bazoges-en-Pareds, fils de François GARNIER, meunier, et de Julie BRÉMAUD.

1a) Constant Lucien GARNIER, né à Bazoges-en-Pareds le 6 avril 1852, y décédé le 17 septembre 1903. Meunier. Il avait épousé à Bazoges-en-Pareds le 22 avril 1879, Marie Antoinette Radégonde FAIVRE, y née le 28 juin 1854, servante à Tours (Indre-et-Loire), fille de Armand FAIVRE, jardinier à Bazoges-en-Pareds, et de Zélie BERTHELOT. Mariage en présence de François GARNIER, 57 ans, propriétaire à Mouilleron-en-Pareds, oncle de l’époux, Edmond CHEVALLEREAU, 28 ans, propriétaire à Mouilleron-en-Pareds, son beau-frère, Jacques FAIVRE, 62 ans, propriétaire à Bazoges-en-Pareds, oncle de l’épouse, et Paul JUBARD, 24 ans, employé aux Chemins de Fer à Bressuire, son beau-frère.

2a) Ameline Marie Georgette GARNIER, née à Tours (Indre-et-Loire) le 18 juillet 1878. Elle épousa à St-Hilaire-du-Bois le 27 septembre 1897, Ernest Léonce Auguste Pierre AVRIL, y né le 17 novembre 1869, boulanger, fils de Augustin AVRIL, boulanger, et de Hortense CHAUVEAU. Mariage en présence de Lucien ROUSSEAU, 34 ans, propriétaire, beau-frère de l’époux, René MIGNET, 64 ans, propriétaire à La Jaudonnière, son oncle, Pierre GARNIER, 71 ans, meunier à Bazoges-en-Pareds, grand-père de l’épouse, et Armand FAIVRE, 66 ans, propriétaire à Bazoges-en-Pareds, aussi grand-père de l’épouse.

3a) Gabriel Raymond Joseph Auguste AVRIL, né à St-Hilaire-du-Bois le 24 juillet 1898, décédé à La Caillère le 24 juillet 1972. Il y avait épousé le 31 juillet 1922, Angeline Marie Louise Henriette COUSSEAU.

3b) Eugène Ernest Arthur Joseph AVRIL, né à St-Hilaire-du-Bois le 10 septembre 1901, décédé à Fontenay-le-Comte le 18 mai 1996. Il avait épousé à St-Hilaire-du-Bois le 26 novembre 1928, Berthe Germaine Maria CROUÉ.

2b) Jules Henri Raymond GARNIER, né à Bazoges-en-Pareds le 13 février 1882. Il y épousa le 15 novembre 1904, Gabrielle Virginie Marie TAPON, née à Mouilleron-en-Pareds le 26 janvier 1882, couturière, fille de Pierre TAPON, cultivateur, et de Virginie BELAUD. Mariage en présence de Ernest AVRIL, 35 ans, négociant à St-Hilaire-du-Bois, beau-frère de l’époux, Armand FAIVRE, 64 ans, propriétaire à Bazoges, aïeul maternel, Louis GEFFARD, 40 ans, cultivateur à Cheffois, oncle de l’épouse, et Baptiste BELAUD, 38 ans, cultivateur à Mouilleron.

3a) André Pierre Gabriel GARNIER, né à Villeneuve de Bazoges-en-Pareds le 13 août 1905. Il épousa à Sigournais le 3 septembre 1929, Simone Marthe Augustine VINCENDEAU.

1b) Jean Baptiste Marie GARNIER, né à Villeneuve de Bazoges-en-Pareds le 15 février 1854, y décédé le lendemain, âgée de 34 heures.

1c) Marie Louise Berthe GARNIER, née au Rochereau de Bazoges-en-Pareds le 4 janvier 1861. Elle y épousa le 19 février 1879, Casimir Edmond CHEVALLEREAU, né à Mouilleron-en-Pareds le 2 juin 1850, propriétaire, fils de feu Jean Henri CHEVALLEREAU et de Marie CHEVALLEREAU, propriétaire. Mariage en présence de Hyacinthe CHEVALLEREAU, 45 ans, propriétaire à Tallud-Ste-Gemme, oncle de l’époux, Louis GABORIT, 46 ans, propriétaire à Sigournais, son parent, Jean ORION, 59 ans, propriétaire à Bazoges, oncle de l’épouse, et Armand CHAMARRE, 46 ans, maréchal à Mouilleron, oncle de l’épouse.

2a) Arthur Edmond Auguste CHEVALLEREAU, né à Mouilleron-en-Pareds le 8 janvier 1880. Il épousa à Fontaines le 25 avril 1910, Marie Louise PAIRAUD.

2b) Marie Augustine Berthe CHEVALLEREAU, née à Mouilleron-en-Pareds le 5 février 1883. Elle épousa à Fontaines le 25 avril 1910, Joseph DIARD.

9°) Henriette Charlotte Prudence FRAPPIER, née à St-Hilaire-du-Bois le 24 janvier 1835. Elle épousa à Bazoges-en-Pareds le 27 novembre 1861, Armand François CHAMARRE, né à Tallud-Ste-Gemme le 5 mai 1831, forgeron à Mouilleron-en-Pareds, y décédé le 3 février 1899, fils de feu Charles CHAMARRE, cultivateur à Tallud-Ste-Gemme, et de Marie REGNIER. Mariage en présence de Pierre BARDET, 52 ans, forgeron à Tallud-Ste-Gemme, beau-père de l’époux, Pierre BARDET, 22 ans, forgeron, frère maternel, Honoré FRAPPIER, 31 ans, propriétaire à St-Hilaire-du-Bois, frère de l’épouse, et Eugène LOISON, 41 ans, propriétaire, son beau-frère.

1a) Marie Olive Germaine CHAMARRE, née à Mouilleron-en-Pareds le 9 avril 1863.

1b) Marie Berthe Arsène CHAMARRE, née à Mouilleron-en-Pareds le 3 août 1866, y décédée le 24 février 1867.

10°) Augustine Honorée Modeste FRAPPIER, née à St-Hilaire-du-Bois le 18 décembre 1836, y décédée le 6 février 1871. Elle avait épousé à St-Hilaire-du-Bois le 29 août 1860, Louis François VRIGNAUD, né à St-Hilaire-du-Bois le 26 avril 1835, cultivateur, fils de Louis VRIGNAUD, propriétaire, et de Marie BROSSET. Mariage en présence de Auguste BLOTTEAU, 29 ans, sabotier à La Jaudonnière, cousin germain de l’époux, Pierre BURCELOT, 32 ans, sabotier à St-Hilaire-du-Bois, son beau-frère, Pierre BARD, 45 ans, propriétaire, parent de l’épouse, et Fortuné MAILLAUD, 60 ans, propriétaire à St-Hilaire-du-Bois, aussi parent de l’épouse.

1a) Emile Philippe Léonce VRIGNAUD, né à St-Hilaire-du-Bois le 24 mai 1861. Déclaration de naissance en présence de Pierre BURCELOT, 33 ans, sabotier à St-Hilaire-du-Bois, oncle maternel. Il épousa à St-Hilaire-du-Bois le 1er février 1892, Marie Louise OUVRARD, née à Chavagnes-les-Redoux le 16 février 1871, domestique, fille de feu Alexandre OUVRARD, journalier, et de Prudence GIRARD. Mariage en présence de Louis VRIGNAUD, 25 ans, tailleur de pierres à St-Hilaire-du-Bois, frère de l’époux, Auguste ROUSSEAU, 33 ans, cultivateur à Chavagnes, beau-frère de l’épouse, Adolphe OUVRARD, 34 ans, tisserand à Chavagnes, son cousin.

2a) Maria Constantine Virginie VRIGNAUD, née à Chantejaud de St-Hilaire-du-Bois le 11 février 1894, décédée à Luçon le 2 février 1976.

2b) Fernand Léonce Alexandre VRIGNAUD, né à Chantejaud de St-Hilaire-du-Bois le 20 février 1896.

1b) Anna Héloïse Philomène VRIGNAUD, née à St-Hilaire-du-Bois le 10 août 1862, y décédée le 18 septembre 1949.  Elle avait épousé à St-Hilaire-du-Bois le 24 novembre 1890, Théophile Clément Arthur CHACUN, y né le 21 novembre 1864, cultivateur au village de la Grippe, fils de François CHACUN, cultivateur, et de Aimée COUZIN. Mariage en présence de Philippe CHACUN, 29 ans, boucher à St-Hilaire-du-Bois, frère de l’époux, Léonce VRIGNAUD, 29 ans, frère de l’épouse, Louis VRIGNAUD, 24 ans, tailleur de pierres, aussi son frère.

2a) Louis Arthur Clotaire CHACUN, né à la Petite Petellerie de St-Hilaire-du-Bois le 19 juin 1891.

2b) Anna Clémence Louise CHACUN, née à St-Hilaire-du-Bois le 5 novembre 1892.

2c) Albert Louis Arthur CHACUN, né à St-Hilaire-du-Bois le 7 juin 1894, décédé à La Réorthe le 19 juin 1958. Il avait épousé à St-Hilaire-du-Bois le 8 novembre 1920, Yvonne Henriette Marie BLENEAU.

2d) Constance Marie Alice CHACUN, née à St-Hilaire-du-Bois le 6 octobre 1895, décédée à Paris 18e le 9 juin 1981. Elle avait épousé à Paris 5e le 26 avril 1924, Félix JULLIARD.

2e) Clotaire François Auguste CHACUN, né à St-Hilaire-du-Bois le 19 décembre 1896, décédé à Fontenay-le-Comte le 11 novembre 1995.

2f) Alcide Louis Arthur CHACUN, né à St-Hilaire-du-Bois le 9 novembre 1899, y décédé le 6 septembre 1968.

2g) Magdeleine Marie Louise CHACUN, née à Chantejaud de St-Hilaire-du-Bois le 24 octobre 1900.

2h) Hubert Albert Marcel CHACUN, né à Chantejaud de St-Hilaire-du-Bois le 23 mars 1902.

2i) Ludivine Alice Anna CHACUN, née à St-Hilaire-du-Bois le 24 septembre 1904, décédée à Fontenay-le-Comte le 29 décembre 1985. Elle avait épousé à St-Hilaire-du-Bois le 26 avril 1947, Constant Alfred Henri CHAIGNEAU.

1c) Augustine Hyacinthe Florestine VRIGNAUD, née à Chantejaud de St-Hilaire-du-Bois le 13 août 1864. Elle épousa à St-Hilaire-du-Bois le 12 novembre 1888, Emile Ernest Aimé OUVRARD, né à St-Juire-Champgillon le 27 octobre 1851, cultivateur, veuf de Louise DUGAS, et fils de feu Augustin OUVRARD, cultivateur, et de Modeste BOUDAUD, propriétaire. Mariage en présence de Auguste OUVRARD, 44 ans, domestique à St-Hilaire-du-Bois, frère de l’époux, Honoré BOUDAUD, 33 ans, propriétaire à St-Hilaire-du-Bois, son cousin germain, Louis VRIGNAUD, 22 ans, tailleur de pierres, frère de l’épouse.

2a) Emile Joseph Constant VRIGNAUD, né à St-Hilaire-du-Bois le 15 mars 1888, enfant naturel né de père inconnu.

2b) Augustine Elise Constantine OUVRARD, née à St-Hilaire-du-Bois le 6 novembre 1889, décédée à Tallud-Ste-Gemme le 3 mars 1977.

2c) Léonce Louis Toussaint OUVRARD, né à Chantejaud de St-Hilaire-du-Bois le 14 février 1893, décédé à La Roche-sur-Yon le 29 novembre 1970

1d) Eugène Louis Arthur VRIGNAUD, né à Chantejaud de St-Hilaire-du-Bois le 6 décembre 1866, tailleur de pierres, décédé à La Caillère le 19 décembre 1946. Il y avait épousé le 6 novembre 1894, Marie Louise Joséphine ROY, née à La Caillère le 7 novembre 1868, fille de Joseph ROY, charpentier, et de Rose BODIN. Mariage en présence de Léonce VRIGNAUD, 33 ans, domestique à St-Hilaire-du-Bois, frère de l’époux, Eugène RAGON, 53 ans, maçon à St-Hilaire-du-Bois, son parrain, Emile ROY, 22 ans, charpentier à La Caillère, frère de l’épouse, et Jean DAVID, 75 ans, sabotier à La Caillère, son oncle par alliance.

2a) Louis Emile Marie VRIGNAUD, né à St-Hilaire-du-Bois le 5 juillet 1896, décédé à La Caillère le 14 août 1972. Il y avait épousé le 25 mai 1937, Marie Juliette Augustine DAVID.

1e) Emile Constant Louis VRIGNAUD, né à Chantejaud de St-Hilaire-du-Bois le 19 août 1869. Sabotier. Il épousa à Thouarsais-Bouildroux le 31 mai 1898, Marie Lucie Florence Léontine LUNEAU, y née le 5 juin 1874, couturière à Virecourt, veuve de Pierre GUIBERT, et fille de Charles LUNEAU, maçon, et de Léontine BOISSEAU, journalière.

2a) Clovis Constant Eugène VRIGNAUD, né à St-Hilaire-du-Bois le 11 mars 1899.

2b) Marcel Fernand Constant VRIGNAUD, né à St-Hilaire-du-Bois le 1er janvier 1902, décédé à Fontenay-le-Comte le 12 décembre 1982. Il avait épousé à St-Laurent-de-la-Salle le 15 avril 1925, Mélanie Marie Augustine Constantine MICHOT.

 

8. Romain Joseph FRAPPIER, né à St-Hilaire-du-Bois le 21 janvier 1821, propriétaire et aubergiste à St-Laurent-de-la-Salle où il est décédé le 6 octobre 1898. Il y avait épousé le 7 octobre 1851, Marie Esther BRET, née à L’Herbergement le 7 novembre 1822, fille de Louis BRET, entrepreneur de travaux à La Roche-sur-Yon, et de Marie RICHARD. Elle était veuve de Jean SOUCHARD, décédé à St-Paul-en-Pareds le 13 août 1849. Le mariage eut lieu en présence de François RICHARD, 62 ans, propriétaire à La Chapelle-Trénit (Deux-Sèvres), oncle de l’épouse, Louis PUBERT, 45 ans, propriétaire à la Goupillère, son cousin germain, Jean PHILIPPEAU, 32 ans, maçon à Bazoges-en-Pareds, son cousin germain. Marie Esther BRET est décédée à St-Laurent-de-la-Salle le 16 décembre 1873 et Romain FRAPPIER épousa ensuite à St-Laurent-de-la-Salle le 21 juin 1875, Adèle Aimée Julie DEGAT, née à Thouarsais-Bouildroux le 3 janvier 1818, propriétaire à la Poëlle Sèche, veuve de Claude BOUCHER, fille de Jean DEGAT et Marie JAGUENEAU. Mariage en présence de Honoré FRAPPIER, 50 ans, propriétaire à St-Hilaire-du-Bois, frère de l’époux, et Jean DEGAT, 59 ans, charpentier à Thouarsais-Bouildroux, frère de l’épouse.

 

9. Ferdinand André Romain FRAPPIER, né à St-Laurent-de-la-Salle le 27 décembre 1852, y décédé le 9 septembre 1887. Il y avait épousé le 2 octobre 1876, Marie Louise FALLOURD, née à St-Laurent-de-la-Salle le 28 novembre 1854, couturière, fille de Louis FALLOURD et de Louise GODIN. Mariage en présence de Ferdinand BRET, 35 ans, entrepreneur à St-Cyr-des-Gâts, oncle de l’époux, Auguste PUBERT, 37 ans, journalier à St-Laurent-de-la-Salle, son beau-frère, Louis FALLOURD, 37 ans, cultivateur à St-Laurent-de-la-Salle, oncle de l’épouse, et François COULAIS, 24 ans, fermier à St-Laurent-de-la-Salle, son cousin.

1°) Henri Ferdinand Ernest FRAPPIER, né à St-Laurent-de-la-Salle le 28 juin 1878. Il épousa à St-Valérien le 17 juin 1912, Marie Louise Séraphie CAQUINEAU. Dont une fille :

1a) Marie-Louise FRAPPIER, née à L’Hermenault le 22 février 1916, demeurant actuellement (2006) au Foyer Logement de Vairé. Elle épousa Yves MOUCHARD, charcutier à Thiré.

2°) Marie Henriette Sidonie FRAPPIER, née à St-Laurent-de-la-Salle le 10 décembre 1880, décédée à Vix le 29 novembre 1966. Elle avait épousé à St-Martin-des-Fontaines le 21 juillet 1913, Honoré FILLON.

3°) Noémie Eulalie Pascaline FRAPPIER, née à St-Laurent-de-la-Salle le 24 mars 1883, tailleuse, y décédée le 7 septembre 1930. Elle y avait épousé le 7 juillet 1903, Pierre Eugène Henri Victor BOIDÉ, né à St-Laurent-de-la-Salle le 15 juin 1873, cultivateur, fils de Pierre BOIDÉ et de feue Eugénie BUROIS. Mariage en présence de Gustave GRIGNON, 35 ans, cultivateur à St-Laurent-de-la-Salle, beau-frère de l’époux, Dominique ARNAUDEAU, 67 ans, cultivateur à St-Hilaire-du-Bois, oncle de l’époux, François FALLOURD, 43 ans, menuisier à St-Etienne-de-Brillouet, oncle de l’épouse, et Noémie COINDET, 28 ans, ménagère à St-Cyr-des-Gâts, cousine de l’épouse.

1a) Pierre Constant Ferdinand BOIDÉ, né à St-Laurent-de-la-Salle le 14 mars 1905, décédé à Fontenay-le-Comte le 11 mars 1978. Il avait épousé à St-Bonnet-sur-Gironde (Charente Maritime) le 11 juin 1932, Marie Alice Ernestine BAUDIER.